03/04/2014

Des élèves de l’école Pierre Perret et de l’athénée d’Ans sur la scène du Forum…

 

                    

Pierre Perret au Forum,  il l’avait promis et il l’a fait !

 

Il y a 14 ans, Pierre Perret donnait officiellement son nom à l’école communale « du Plateau », c’était pour l’Echevinat de l’Instruction publique et le corps enseignant, une forme de reconnaissance d’une part du travail accompli au quotidien pour la défense de la langue de Voltaire, mais aussi par rapport aux valeurs et aux messages diffusés par Pierre Perret à travers les paroles de ses chansons.


Tolérance, partage, générosité… Le 25 mars 2013 Pierre Perret profitait d’un concert au Cirque Royal pour venir visiter les deux implantations de l’établissement ansois qui porte son nom.

Ce fut l’occasion pour Stéphane Moreau le Bourgmestre d’Ans et de Nathalie Dubois, l’Echevine de l’Instruction publique de présenter à ce magicien des mots, le travail et la philosophie de l’école.

Visiblement séduit par le travail accompli et par l’accueil en chansons de l’école encadrée par la chorale « Erato », Pierre Perret avait promis que lors que son prochain concert à Liège, il inviterait sur scène les talentueux élèves.


En homme de parole, Pierre Perret a ainsi respecté sa promesse, ce 26 mars, 47 élèves de l’école Pierre Perret et 11 élèves de l’Athénée d’Ans sont montés sur les planches à ses côtés, face à un Forum de Liège comble…


En prélude à cet évènement hors du commun, les enfants, encadrés par leurs professeurs et par Nathalie Dubois, l’Echevine de l’Instruction publique avaient participé à une imposante mais conviviale répétition, qui sans conteste fut une expérience inoubliable pour les enfants.

Au terme de cette soirée mémorable, Nathalie Dubois, l’Echevine de l’Instruction publique ainsi que Thomas Cialone Premier ’Echevin en charge de la Culture, ont rencontré Pierre Perret pour le féliciter pour sa prodigieuse carrière et pour la gentillesse dont il a fait preuve à l’égard des enfants.

A cette rencontre participait également Jean-Claude Marcourt le Ministre de l’Enseignement supérieur.

Visiblement et heureusement, la langue française possède encore de nombreux défenseurs…

Les commentaires sont fermés.