20/12/2013

Budget communal

 

budget communel 2014.jpg

La commune d’Ans présente un budget en boni de  plus de 308 000 Euros !

Stéphane Moreau le Bourgmestre d’Ans ainsi que Robert Grosch, l’Echevin des Finances ont présenté ce mardi 17 décembre à la Maison de la Presse  de Liège, le budget communal 2014.

 

Si de nombreuses communes wallonnes connaissent d’énormes problèmes financiers, la commune d’Ans profite aujourd’hui de sa politique prudente en matière de gestion appliquée au cours de ces dernières années, avec à la clef, des budgets certes ambitieux  mais toujours responsables.

 

Comme l’explique Stéphane Moreau , la commune d’Ans peut être fière   de ce budget 2014 en boni, d’autant que la taxation pour les citoyens reste inchangée, que l’on poursuit le programme d’investissement  global, qu’aucun licenciement économique n’est prévu et surtout que l’ensemble des services rendus à la population est  maintenu. Robert Grosch, l’Echevin des Finances et Stéphane Moreau ont ainsi expliqué à la presse, les grandes lignes de ce budget 2014 dans le vert. De son côté, Thomas Cialone, le premier Echevin en charge de la Culture a rappelé le succès du château de Waroux et  la place de plus en plus importante qu’il prend progressivement en Province de Liège au niveau de ses expositions.  

19/12/2013

Commerce ansois : La parfumerie « Fabiola » devient « Espace 22 »

 

espace22.jpg

Très rapidement les dynamiques propriétaires des lieux ont compris le potentiel de la parfumerie d’une part, mais aussi des soins du corps et du visage, de l’onglerie, des bains à bulles, en résumé un concept global de « Mieux être ». C’est alors que l’idée d’un concept complet de «Mieux Etre » a germé dans l’esprit de Philippe Roi, l’objectif étant de créer à Ans une structure intégrée et modulable qui a vu le jour ce 12 décembre, l’en l’occurrence « Espace 22 ».

La parfumerie est désormais partie de « l’Espace 22 ». Elle s’intègre à toute une gamme de services complémentaires au « Mieux Etre » tels que les soins du corps, hammam, sauna, espace détente, espace coiffure, maquillage, manucure/pédicure, solarium, épilation etc…

« Espace 22 », c’est 800 m2, 9 salariés, une réception digne d’un hôtel, un accueil personnalisé afin de conseiller au mieux la clientèle tant au niveau de la parfumerie que des soins au sens large. « Espace 22 », c’est une parfumerie spécialisée avec plus de 70 marques parmi les plus prestigieuses, dotée d’un podium « maquillage » aux couleurs de la marque « Make Up ». C’est aussi un espace d’accueil-salon prévu afin de faire patienter de manière agréable, la clientèle entre les soins. A cela s’ajoute, un salon de manucure et un salon de coiffure.

Si le rez de chaussée est réservé à l’esthétique au sens large, le premier étage est quant à lui réservé au SPA (cabines de massage, balnéothérapie bien-être avec plusieurs protocoles orientés vers l’évasion, les voyages et les 5 éléments chimiques.
Le deuxième étage est réservé à la relaxation avec petite restauration, espace détente, sauna, hammam, douches à brumes, ice fall.

J’ai créé ce projet pour faire des activités en collaborations avec d’autres commerçants, qui très souvent ont un tempérament trop « indépendant », alors que chacun possède un savoir-faire propre et des fichiers clients qui peuvent être utiles à tous , à l’occasion de différentes manifestations telles que par exemple des défilés de mode, des braderies etc qui peuvent avoir lieu au sein de l’Espace 22, qui a été conçu afin d’être modulable en fonction des besoins précise Philippe Roy.

L’objectif explique avec fierté Philippe Roy, est vraiment de créer un espace ou les gens se baladent, se rencontrent… et bien sur de faire revivre la rue de la Station et les rues commerciales ansoises.
C’est également pourquoi des salles de séminaire ou de rencontres ont été prévues au niveau de 2ième étage.

Dernière chose à souligner, Espace 22 dispose rue Florent Pirotte de 4 places de stationnement réservées à la clientèle.

Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 18h30 et nocturne le jeudi.
Espace 22 rue de la Station 22 à Ans.

Pour tous renseignements : 04/263 82 07.

16/12/2013

Stéphane Moreau et la Rousse de Waroux étaient au Marché de Noël d'Ans.

 

marche1.jpg

Le nom de Waroux évoque la terrible guerre des Awans et des Waroux, deux très puissantes familles, pourtant proches, de Hesbaye. Les terres des deux Seigneurs sont voisines. Tous deux sont fiers et hautains. Ils ne peuvent rester longtemps en paix. Au sein des lignages nobles du moyen âge règne un très vif esprit de solidarité et le recours à la vengeance privée est fréquent. Le conflit survient en l290 entre les deux familles, il dégénèrera en une guerre privée qui, pendant plus de quarante ans, fera rage.


Le prétexte du déclenchement de celle-ci fut le mariage secret de Hanneceau de Waroux avec la jeune orpheline Adèle Poret du village d'Awans.


Cette jeune fille est, selon le chroniqueur Jaques de Hemricourt, « une serve...qui était de riche de meubles et d'héritages ». Adèle et Hanneceau, un proche du seigneur de Waroux, se sont épris l'un de I'autre mais Humbert Corbeau, Seigneur d'Awans, la destine à un de ses amis. Aussi la réclame-t-il-en vertu de ses droits féodaux à Guillaume le Jeune, chef du lignage des Waroux.


Celui-ci répond qu'elle est franche (libre), donc qu'elle peut épouser qui il lui plait. Devant le refus du Seigneur de Waroux, les Awans tentent d'enlever la prétendue serve. Lorsque Hanneceau de Waroux et Adèle, mariés, sont informés des intentions des Awans, ils se réfugient derrière les murailles du château des Waroux. Fous de rage, les Awans incendient Ie moulin et la brasserie des Waroux et ravagent leurs terres. Représailles et guerres s'ensuivent sans fin. La Paix de Fexhe, texte constitutionnel de la Principauté de Liège, scellera une première fois ce conflit. Le 16 mai 1335, la Paix des 12 lignages mettra définitivement fin aux 45 années de guerres fratricides. C'est la fin des guerres privées. Après la célébration des mariages au château de Waroux, restait à relancer symboliquement la brasserie pour qu'une triomphale convivialité enterre à jamais les affres de ce terrible conflit. Avec le savoir-faire de la microbrasserie de la principauté, le Collège communal ansois a fait que la belle Adèle renaisse dans nos mémoires. Elle était présente ces 13, 14 et 15 décembre 2013 au marché de Noel d’Ans.